Translate

dimanche 9 août 2020

Les versions

« Il avait la conviction que, même lorsqu'il le désirait, l'homme était incapable de dire la vérité, aussi la première version d'une histoire racontée n'avait-elle d'autre portée que celle-ci : "Il s'est peut-être passé quelque chose..." Pour connaître précisément l'histoire, il fallait, pensait-il, faire l'effort d'écouter chaque nouvelle version jusqu'à ce qu'il n'y ait plus qu'à attendre que la vérité à un moment - comme ça tout d'un coup - se révèle. À ce moment-là, les détails de l'histoire apparaissaient et ainsi - avec un effet rétroactif - il devenait possible de remettre dans l'ordre les éléments de la première version.  »

László Krasznahorkai, Extrait de Tango de Satan

mercredi 29 juillet 2020

Le désert

« On ne se défait d’un puritanisme, dans le monde moderne, que pour tomber dans un autre. Ce n’est plus de la sexualité qu’on veut priver les hommes, mais de quelque chose dont ils ont plus besoin encore, le sens. L’homme ne vit pas seulement de pain et de sexualité. La pensée actuelle, c’est la castration suprême, puisque c’est la castration du signifié. Tout le monde est là à surveiller son voisin pour le surprendre en flagrant délit de croyance en quoi que ce soit ; nous n’avons lutté contre les puritanismes de nos pères que pour tomber dans un puritanisme bien pire que le leur, le puritanisme de la signification qui tue tout ce qu’il touche autour de lui ; il dessèche tous les textes, il répand partout l’ennui le plus morne au sein même de l’inouï. Derrière son apparence faussement sereine et désinvolte, c’est le désert qu’il propage autour de lui. »

René Girard, Extrait de Des choses cachées depuis la fondation du monde

mardi 23 juin 2020

Magenta Swing

Magenta Swing

Les couleurs solaires

« Les couleurs solaires, le sang et l’or, colère et richesse, où est-ce passé ? Du monde, pour un temps, lions et taureaux s’absentent, sans qu’il en paraisse affaibli. Plus de conquêtes, sinon pour le seul regard ! Et le bleu n’est plus une matière, c’est une distance et un songe. Et le vert qui persiste dans le lierre et l’yeuse se couvre de cendre ou d’ombre, comme une pensée qui veut se garder secrète, et s’adjoindre la mort pour mieux durer. »

Philippe Jaccottet, Extrait de Paysages avec figures absentes