Translate

lundi 19 mai 2014

Le temple de Bêl

11 commentaires:

  1. La Rouge devient la Bleue !
    De quelle cité engloutie proviennent ces colonnes magnifiques ?
    Malgré des couleurs froides et sombres, je ressens un calme immense dans ce paysage étrange.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je suis dans un état de colère, plutôt sombre et plutôt calme. ;) La cité vient de Palmyre. «Le Temple de Bêl de Doura Europos, aussi connu sous le nom de Temple des Dieux palmyréniens, est l'un des principaux sanctuaires païens de la ville de Doura Europos, sur l'Euphrate, en Syrie orientale. Le temple est situé à l'angle nord-ouest de la ville, tout contre le rempart, dans l'îlot J 3-5.»

      Effacer
  2. J'adore !
    Ça pourrait être une cité figée dans la glace. Les colonnes ne mirant sur la patinoire du passé.

    Le bleu te va bien aussi ! ;¬)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Lucrecia. Ce genre de teinte, me sauve de la réalité. Parfois, on en a bien besoin.

      Effacer
  3. Elle est toujours aussi belle, un passage vers les mythes anciens...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'ai une idée de toile. Si je réussi, je crois que tu vas aimer.

      Effacer
  4. Je suis obnubilé par la vie de Barbara en ce moment. On disait d'elle qu'elle privilégiait le vrai du beau, ses interprétations était ce qu'elle vivait. J'ai tout de suite pensé à toi. J'aime tellement la véracité de tes créations que je trouve ça très beau. C'est une étape incontournable, prendre ta réalité, prendre ta vérité créatrice en plein cerveau et se sentir émerveillé.
    Celle-ci me trouble, autant que la marine que tu as peint il y a qq mois.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Il est difficile de se choisir, jour après jour. Toujours rester dans une vérité du senti et non du beau que l'on nous demande de faire. Tu vois celle-là, elle a failli de pas passer à l'agence. Je sais qu'elle est puissante. Je me suis fait dire que celui qui achète ne veux pas se casser la tête à essayer de comprendre. Celui qui achète veut du léger. Merde! Je peins pour des cancres. Je trouve ça débile la facilité. Je ne peins pas dans cette optique là. Parfois pour garder son essence intacte, il faut marcher seul. Je pense de plus en plus que c'est un incontournable. Enfin. On verra bien la suite.

      Effacer
    2. celui qui achète.... je me pause plusla question.. en gros une fois qu'elle est terminée, elle ne t'appartient plus, sauf si tu la gardes au chaud près de toi. J'ai le soucis en ce moment de devoir peindre pour le léger.. le genre de dilèmne . continuer pour les "cancres" ou rester ferme à purger sa fibre quitte à mijoter dans son jus... ce que j'adore faire. On me propose de passer aux marines. Je sais pas si j'ai la force, l'envie, la capacité, le talent..
      Celle là, la tienne est passée, elle va se faufiler entre les légèretés.. si elle part en tant que telle, elle va murir est faire son chemin, du léger au puissant, toute seule, surement. C'est l'appat. Le deal est réussi .. nan ??
      C'est une bombe à retardement..je crois que tu réussi doucement à imposer.
      Tte façon, elle ne t'appartient plus :D Tu est dans le vrai, dans le sourd qui exalte et exaltera.

      Effacer
    3. Je pense qu'il faut faire ce que l'on adore avant tout.

      Effacer

Le silence est une option viable