Translate

mardi 17 mars 2015

Trait abstrait

Et si le trait abstrait devenait cette ligne du temps qui définit les repères, donne une vue d’ensemble en fixant la somme des gestes posés dans la matière afin de reproduire un acte de patience? L’espace d’un dialogue interne faisant exister le délai, une attente sans aucune obligation de répondre à notre angoisse de la mort. Prendre le temps peut faire exister à nouveau l’éternité dans sa plus pure abstraction et faire apparaître un lieu intemporel qui nous permet d’entrer en communion avec cet infime intime qu’on nous enseigne à éviter. Tout cela, dans le but d’apprivoiser le champ des possibles en se réappropriant la qualité d’un voir et d’un sens.

2 commentaires:

  1. En somme il suffirait d'ajourner...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. L'on pourrait mais il n'y aurait plus la somme des gestes posés dans la matière et la toile resterait vide de tout trait. L'éternité peut être cela aussi. ;)

      Effacer

Le silence est une option viable