Translate

mardi 30 décembre 2014

Concentrique

J'ai longtemps tourné autour de la solitude comme si j'avais le monopole du vide intersidéral. C'était ainsi, un mouvement corporel génétique. Tourner autour d'un épicentre c'est le sens de la douleur. Et nous sommes construits sur un système de secondes qui s'agglutinent sur un cercle. Tic! Tac! Blanc! Noir! Nous avons en majorité, l'angoisse du sablier dans le bide maintenant, la panique intégrée.

L'homme est construit sur le système aliénant des horloges qui rendent fous. On ne peut s'approprier une vie que par le vol du temps. Les anniversaires n'ont jamais été des réjouissances de vie, mais de mort. Ratifier l'être dans l'un des trois âges de la vie en privant le vieillard de sa pureté, en interdisant à l'enfant sa maturité et démunissant l'adulte de sa sagesse. Le dogme du temps insupporte le mélange, les heures en trop ou les minutes en moins car, il se consacre à rentabiliser la raison. Le temps fige la vie et la douleur, sa sœur est son synonyme obsessionnel.

La joie est selon mon expérience un mouvement ascensionnel, du bas vers le haut où la notion d'encadrement dans un délai ne fait aucun sens, où le temps n'existe pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable