Translate

samedi 16 mai 2015

Émeraude

Il y a des lumières qui vibrent et transportent dans des souvenirs précis. Ce matin avec cette lumière abrupte, je me visualise dans un quartier de Londres que j'ai oubliée. Après la pluie, dans un début de mois de mai où j'avais deux semaines pour me trouver un boulot. Je ne parlais pas anglais et je commençais à me rendre compte que cette décision était un brin intrépide. Pour calmer l'angoisse, me suis mise à contempler le vert des arbres. La qualité de cette teinte émeraude sous mes rétines, je ne l'oublierai jamais. Comme tout souvenir enregistré dans un moment de présence totale à soi.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable