Translate

mardi 6 octobre 2015

Âme-radar

L'idée de cet abandon dans l'oeuvre que l'artiste traverse à chaque fois et souvent le cœur même de la tempête. C'est dans cette guerre à finir que bien souvent jaillit la lumière, au moment même où l'on croit avoir perdue la partie. Quand le geste se déleste de l’intellect dans un mouvement d'abandon et qu'il devient guidé. C'est une gestuelle assurée de ne plus rien gagner. Un jeu redevenu enfin errant, sans but. Toute ces intempéries pour retrouver la liesse et puis la quitter. L'âme-radar, c'est un mouvement d'atome.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable