Translate

lundi 14 novembre 2016

Deux automnes

Il y a deux automnes, celui de sa naissance et celui de sa mort. De sa jeunesse pimpante et criarde, je lui préfère la richesse mourante de ses couleurs tertiaires. Nul doute, de l'or vieillit au vert de gris mousseux, la saison de novembre est un drageoir à épices.

2 commentaires:

  1. Quelle belle citation! Je n'avais jamais vu l'automne de cette façon. Je crois que je préfère quand même sa naissance, plus riante et plus pimpante. Sa dégénérescence me déprime quelque peu, même qu'elle fait partie du cycle de la vie.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci. Et pourtant dans la mort, il n'y aura jamais autant de vie. Belle journée. :)

      Effacer

Le silence est une option viable