Translate

jeudi 3 novembre 2016

Le pouvoir des forêts inhabitées

Ce matin, le gris avale toute lumière. Il faudra le reflet de l'eau sur les choses pour rehausser les teintes terreuses de novembre, le chatoiement des larmes d'automne. Les citrouilles fanées se désagrègent sur les perrons narguant les feuilles mortes, les rues désertiques redonnent le pouvoir des forêts inhabitées.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable