Translate

dimanche 23 août 2015

Mystic

Le fleuve Mystic a un beau nom mystérieux. Un fleuve très très court, moins de trente kilomètres, se déversant dans la baie de Boston, en passant pas un petit coin du Connecticut. Le nom Mystic est la déformation anglaise du mot algonquien Mistuk, qui veut dire «bois», rivière boisée. Sur ce fleuve, le 26 mai 1637, les milices puritaines réunies du Connecticut et du Massachusset attaquèrent un village de la nation des Pequots. Les miliciens massacrèrent 500 Pequots. Les survivants furent envoyés aux Barbades en échange de cargaisons d'esclaves noirs. La nation ne s'en remit jamais, perdant en un jour sa terre, sa vie, son nom. Le mot même de Pequot fut en effet banni du vocabulaire puritain. Au moment de la tuerie, le petit peuple se relevait à peine d'une épidémie de variole qui avait emporté la moitié d'entre eux. Fleuve Mystic, tristesse de la mémoire, site de la première guerre coloniale d'extermination au nord du Mexique, là où mourut Sassacus, le représentant des Pequots, guerrier et diplomate, premier parmi les victimes. L'Amérique anglaise prenait son envol.

Serge Bouchard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable