Translate

vendredi 7 octobre 2016

Deux gris

"Il y a un gris qui est le gris de l’échec. Et puis il y a un autre gris. Il y a un autre gris. Qu’est ce que c’est ? Il y a un gris qui est celui de la couleur qui monte. Il y aurait deux gris ? Là je sens...on peut...ça touche tellement des ... ou bien il y aurait beaucoup de gris, il y aurait énormément de gris. En tous cas ce n’est pas le même gris. Le gris des couleurs qui se mélangent, ça, c’est le gris de l’échec. Et puis un gris qui serait peut être comme le gris du brasier, qui serait peut-être un gris essentiellement lumineux, un gris d’où les couleurs sortent."

Gillses Deleuze, Extrait du Cours 14 du 31.03.81 - 3

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable