Translate

dimanche 20 mai 2018

Une maison au milieu de la mer

Avoir cent mille ans devant soi suffit peut-être
Pour comprendre la force la patience du glacier
C'est un grand corps de neige que les siècles
    durcissent
Et qui vient pondre un corps de lui-même
    dans la mer.

Avoir un siècle devant soi est peut-être suffisant
Pour recevoir toute la blancheur de l'iceberg
C'est un corps de glacier voyageant sur la mer
Tête émergée d'un corps aussi vaste que la falaise
Puisque tout clarté porte un secret plus profond
    que sa clarté.

Pierre Morency, Extrait de Grand fanal

1 commentaire:

  1. Avoir juste quelques minutes
    pour saisir l'essentiel de la vie
    C'est peut-être suffisant
    pour faire naître
    au fond de soi
    un joyau de bonheur

    RépondreEffacer

Le silence est une option viable