Translate

samedi 9 janvier 2016

Dukono, Sinabung et Soputan

Encore des silences à mettre sur du lin. Encore des inaptitudes à peindre. Encore des encore à recréer en montagnes de feu crachant cendres volatiles puis braises mourantes. Dukono, Sinabung et Soputan réunies. J'avais peu d'idées de tous les impossibles dans la quête du feu, les impossibles qui souvent ne sont pas les miens.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable