Translate

vendredi 27 janvier 2017

Les séquences de Notker


2 commentaires:

  1. Sans cette photo, je retrouve un peu ta technique de peinture : des lignes parallèles qui se chevauchent pour former une "image". C'est d'une simplicité diabolique et ça donne des résultats extraordinaires.
    Quand je dis que c'est simple, ça ne veux pas dire que c'est donné à tout le monde. Encore faut-il avoir l'esprit suffisamment exercé pour imaginer l'œuvre finale.
    Bref, c'est beau et ça m'énerve parce que quand je passe à côté d'un champ de maïs sous la neige, je n'ai pas l'idée de le fixer sur la pellicule ! Grrrrrrrrrrrrrrr !!!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Keith pour ton commentaire. Effectivement, je ne lâche pas de l'oeil ma peinture. Je ne suis pas productive mais ma tête si. On fait ce que l'on peut avec les moyens disponibles. Le paysage n'est pas que le paysage. Retiens cela quand tu iras te promener dans les champs. Bisous.

      Effacer

Le silence est une option viable