Translate

samedi 28 janvier 2017

Se brancher sur du vital

"Le paysage n'est plus alors à « regarder », à « représenter », les deux verbres qui lui sont plus couramment accolés dans nos langues; mais il se branche sur du vital. Si donc je risque ce « vivre de » dont je fait titre, tirant parti de ce « de » remontant vers un plus originaire, en deçà de la manière ou du moyen, au point que la séparation du concret et de l'abstrait en vient à s'y défaire (comme on dit familièrement d'une formule qui se veut suffisante dans son bonheur: « vivre d'amour et d'eau fraîche »), c'est pour faire jour à cette autre possibilité: pour penser à ce que nous appelons « paysage » non plus comme la « partie » de pays de nature « présente » à un « observateur », selon sa définition ordinaire, mais en tant que ressource où vivre peut indinfiniment puiser."

François Jullien, Extrait de Vivre de paysage ou L'impensé de la Raison

2 commentaires:

  1. bonsoir mme gautier mylène ,je trouve les photos magnifique je vous suis depuis un petit momment .

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci de votre assiduité. C'est bon de savoir que nos passions sont vues. Belle journée à vous.

      Effacer

Le silence est une option viable