Translate

mercredi 29 octobre 2014

Le silence

Le Silence est notre véritable nature.

Ce que nous sommes fondamentalement n’est que Silence, libre d’un commencement et d’une fin.

Il fut avant le commencement de toute chose.

Sans cause, sa grandeur est son existence même.

Silence, origine de tout objet, lumière qui donne aux objets aspect et forme.

Tout mouvement, toute activité est harmonisée par le Silence. Silence sans opposition au bruit, au-delà du positif et du négatif. Dissolution de toute objet, sans relation avec aucune expression mentale, silence libre à jamais du mental. Jamais défini, mais ressenti car plus proche que le plus proche. Le Silence est liberté sans restriction ni centre; il est notre totalité, ni à l’intérieur ni à l’extérieur du corps.

Le Silence est joie, non plaisir; il n’est pas psychologique, senti sans quelqu’un qui sent, sans intermédiaire. Sacré, Grâce salutaire, sans peur. Toute autonomie comme l’Amour et la Beauté, intouchable par le temps. Méditation libre de toute intention, libre d’un méditant. Absence de soi, Silence, Absence de l’Absence.

Le son qui vient du Silence est Musique.
Toute activité est créative lorsqu’elle vient du Silence.
Il est constamment un nouveau commencement.
Le Silence précède la parole et la poésie, la musique et tout art.
Le Silence est l’origine de toute activité créatrice.
Ce qui crée vraiment dans le monde, c’est la vérité.
Le Silence est le monde. Le Silence est Vérité.

Celui qui est établi dans le Silence vit dans une offrande constante, une prière sans demande, remerciement, amour permanent.

Jean Klein, La Joie sans objet

7 commentaires:

  1. Le silence est d'ores et déjà, Mimi.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. C'est la qualité de mon silence que je requestionne.

      Effacer
  2. Plus on fait silence, plus on aime le silence
    moins on trouve la force de parler...

    A écouter "Jama le poète du silence" jackmaudelaireauteur.blogspot.fr

    Amicalement

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Parler et dire, sont deux choses différentes. Merci. J'ai fait une belle découverte grâce à vous.

      Effacer
  3. "Je meurs parce que quelqu'un a créé pour moi un silence" (A. Pizarnik)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je commence à trouver que cela peut être le plus beau des cadeaux.

      Effacer
    2. Je ne sais pas s'il est le plus beau des cadeaux. Il est profondément terrestre. Il est le nectar qui dégorge des écorces, de la boue, de la chair... Il est l'expiration et l'inspiration, et entre les deux il y a la jubilation ou la torture des langues.

      Effacer

Le silence est une option viable