Translate

dimanche 13 juillet 2014

Cycle de l'Invisible


6 commentaires:

  1. C'est...superbe!! Mon vocabulaire est pauvre mais sincère...

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci et oublie ce vocabulaire pauvre, il est parfait ainsi.

      Effacer
  2. Je cherche désespérément un castor. On m'a toujours dit qu'il y avait des castors au Canada.
    :0)

    RépondreEffacer
  3. L'invisible nous borde, nous nourrit, nous constitue. Comment l'ignorer, ne pas l'aimer. Le hors champ effraie, le hors cadre désintéresse. C'est dans les marges que l'homme se révèle.

    Superbe photo.

    Merci

    Amitiés.

    Roger

    RépondreEffacer

Le silence est une option viable