Translate

jeudi 16 juin 2016

Résonance de Schumann


7 commentaires:

  1. Tout les films d'horreur commence comme ça : un lac tranquille, une bande de jeunes étudiants en weekend… et un psychopathe qui surgit de nulle part armé comme un char de combat !
    Nân, nân, nân, je mets pas un orteil dans ce bouillon !!!!!

    RépondreEffacer
  2. la ligne blanche fendant les conifères me rend dingue.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Oui. Moi aussi. Celle qui coupe avant l'inversion. Bises Barlu.

      Effacer
    2. (hu hu Barlu j'm'en rappelais pu)

      Effacer
  3. Comme un silence endormi sur un ciel bleu délavé !

    RépondreEffacer
  4. J'ai vu pareille ligne blanche coupant un lac par chez mes parents le mois dernier, mais impossible de l'avoir comme je voulais, je suis partie frustrée.
    Tu me rends justice.

    RépondreEffacer

Le silence est une option viable