Translate

mercredi 15 juin 2016

Se faire la malle


12 commentaires:

  1. Oh oui! Ca me dirait bien...:)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je l'ai pas ouvert... le mystère j'aime bien.

      Effacer
    2. Pas ouvert? Je pense que je l'aurais fait!
      Je suis si faible.

      Effacer
    3. Imagines... je ne saurai jamais ce qu'il y avait dedans. Plus agréable que de savoir.

      Effacer
    4. On se complète faut croire, tu es la patience moi l'impulsivité.

      Effacer
  2. Bien malin qui se fait la malle avec la malle!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Un sauve qui peut avec matière grise.

      Effacer
    2. Eh! bien voilà, je me suis fais la malle et je reviens te dire bonjour Mylène; jadis le partage de tes mots m'étaient comme du baume, ils me manquent; Bisous

      Effacer
  3. Remarquable noir et blanc, Mylène. Je pense l'avoir déjà vue sur face de bouc ces jours-ci… J'aime les gris, l'atmosphère, le non-conformisme dans le cadrage.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci Roger. J'ai jamais suivi ce que mes professeurs de photos me disaient, bien que j'ai enregistré leurs conseils. Je suis une personne intuitive, pas technique d'un iota. Parfois ça me serre, bien souvent pas. Si il y a une histoire, je fais clic, si il y en a pas ben je ne m'intéresse pas. Je présume que pour beaucoup de photographe c'est comme ça. Enfin, merci de ton passage.

      Effacer

Le silence est une option viable