Translate

vendredi 19 juin 2015

Sinabung

Je regarde s'allumer les volcans pendant que le monde dort au gaz par manque de feu. Hier le Sinabung, aujourd'hui le Mont Shindake. Des noms de brioches à la cannelle. Et toi, tu portes le silence du monde devant la terre qui tremble pis des feux de Bengale sous la langue. À chaque minutes en écho à ton rien, une bouche se ferme sur les frictions terrestres. Dis-moi donc quand les étoiles vont sacrer le camp.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable