Translate

lundi 12 mai 2014

Tokyo

«Quand on prend le temps de penser aux siècles d'histoire et d'intrigues que recèle le plus minuscule idéogramme, comment ne pas se rendre compte de sa propre insignifiance ? Les kanji étaient pour moi d'une sublime logique. Je comprenais pourquoi le symbole de l'oreille accolé à celui de la porte voulait dire "entendre". Je comprenais pourquoi le symbole de trois femmes regroupées signifiaient "bruyant" et aussi pourquoi, en traçant des éclaboussures à la gauche de n'importe quel caractère, on modifiait son sens en lui associant l'idée de l'eau. Enrichi de ce signe aquatique, par exemple, un champ devenait la mer.»
 Mo Hayder, Extrait "Tokyo"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable