Translate

dimanche 1 juin 2014

Une affaire de désir

«L’image nous met en mouvement parce qu’elle est mouvement, elle danse et nous fait danser. Si elle est le site de la pensée, c’est parce que la pensée est affaire de mouvement. Etre ému par une image c’est être mis en mouvement par elle, mais encore faut-il un regard libre, qui ne voit pas sur ordre, pour pouvoir se déplacer. Et cette liberté du regard et aussi affaire de désir. Désirer voir, c’est accepter une errance ouverte à l’inconnu, c’est accepter l’insatisfaction. C’est en ce sens qu’il faudrait comprendre que l’image laisse toujours à désirer.»

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable