Translate

samedi 20 décembre 2014

L’inconscient matériel

La deuxième dimension de l’agencement projetée sur une théorie de l’inconscient, c’est l’inconscient matériel. Il engage différentes composantes, susceptibles de proliférer en tant que telles, de prendre leur autonomie ou d’engendrer des alliances inédites. On se rapproche beaucoup, cette fois, d’une possibilité de lecture de l’inconscient psychotique, en ce sens que, tout simplement, certaines composantes (n’étant plus, ici, dans la situation de la composante d’expression en tant que clef de l’agencement qui métabolise l’ensemble des autres composantes) se mettent à travailler à leur propre compte. Dans ce registre, on peut tout imaginer, qu’il s’agisse de composantes d’élaboration fantasmatique ou de composantes perceptives, qui se mettent à proliférer en tant que telles (3).

Là, on a affaire à une sorte d’inconscient processuel schizo par rapport à l’inconscient représentatif, qui était celui de l’inconscient subjectif, au moins dans sa tangente, dans son option trou noir.

Félix Guattari, Extrait de Les quatre inconscients

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable