Translate

mercredi 31 décembre 2014

L'Entre-Mondes


6 commentaires:

  1. Pourquoi y a-t-il toujours quelque chose d'angoissant dans tes photos ?!?
    Bonne année, belle demoiselle !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Toujours est un mot qui encadre, qui définit et qui case à jamais. :) L’œil voit ce qu'il reconnait. Je ne saurais répondre à cette observation que par une question. Pourquoi Turner peignait-il des catastrophes? Deleuze affirmait que pour les peintres l'accident était la naissance d'une toile, que par la catastrophe les peintres font arriver la couleur. Je suis totalement d'accord avec cette idée quand je peins, c'est le moteur de toute chose l'accident mais en photographie c'est un peu la même histoire. J'ai envie qu'il se passe quelque chose et toute chose qui peut arriver que l'on ne connait pas génère l'angoisse ou un idée de mort. C'est ce que je pourrais dire de plus juste ce matin. Bonne année à toi, anonyme.

      Effacer
    2. Zut alors, comment ça se fait que j'apparais comme "anonyme" d'un seul coup ?
      C'est Keith Michards !!!

      Effacer
  2. La nature s'est assise sur un banc de parc pour regarder le temps passer.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Tu viens t'assoir cinq minutes avec moi et regarder le temps tant qu'il y en a? ;) Bonne année Pierre, santé pour toi et ta famille. xxx

      Effacer

Le silence est une option viable