Translate

mercredi 12 novembre 2014

Le chanteur du silence


C’était le chanteur du silence. Des milliers de personnes venaient se taire avec lui dans d’immenses salles puis partaient deux heures plus tard pénétrés de son silence. Le chanteur silencieux leur avait tellement dit, tellement parlé en ne disant rien qu’à la fin de ce grand spectacle – et en fut-il de plus grand ? – tous les spectateurs éclatèrent de joie et s’embrassèrent. Le chanteur vint alors signer ses disques où ce n’était (sur chaque face) qu’un enregistrement de cinq mille personnes qui se taisaient ensemble face au chanteur qui se taisait encore plus fort. Comment peut-on se taire davantage que se taire ?

Et on l’entendait en stéréophonie le va-et-vient du silence, la communion silencieuse entre le chanteur et les 5000 personnes de son public, le va-et-vient du silence dans le spectre duquel se cachent toutes les musiques.

Julos Beaucarne

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable