Translate

jeudi 27 novembre 2014

Les petits soldats


4 commentaires:

  1. Si j'étais psychanalyste, je lirais dans cette image une profonde déprime, voire une peur ancestrale qui fait froid dans les os !
    Mais je ne suis qu'un bête observateur et je me dis que tu as laissé errer ton imagination pour nous proposer un montage fantasmagorique.
    Juste au milieu de l'image, il me semble apercevoir le bas d'un visage, l'amorce d'un nez, une bouche ridée. Il n'est pas effrayant et semble apaisé.
    Bravo !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Probablement toutes ces suggestions en même temps. Nous sommes des êtres multiples qui vivons beaucoup d'émotions en simultanés. L'horreur, la beauté, le calme, la violence, la lumière avec beaucoup d'amour, c'est possible en même temps. Merci Keith.

      Effacer
  2. Ca me fait penser à la pochette de "Piano Ombre" de François & The Atlas Mountains, la même forêt mystérieuse....

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Je ne connais pas. Vais devoir chercher cette pochette. Merci de ton passage.

      Effacer

Le silence est une option viable