Translate

samedi 15 novembre 2014

Lecture des pierres

Écrire les pierres
Telles qu'elles se lisent

Je ne connais des analphabètes
qui sont d'elles lettrés

Je connais des inscriptions
qui sont des langues
et que la langue ignore

Hors de celle du poème
en état de choc

En état
d'effraction

Madeleine Gagnon, À l'ombre des mots, poèmes 1964-2006

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Le silence est une option viable